Accueil > DECLICC Formation > Groupes Fratrie

PDF - 56.9 ko
Groupe fratrie

L’intérêt d’un groupe fratrie

Les recherches sur le thème « la fratrie et handicap » ont montré que la pathologie d’un enfant n’affecte pas seulement ce dernier, mais également ses proches et, notamment, ses frères et sœurs.

  • Les enfants confrontés cette situation mûrissent, « grandissent » plus vite que les autres
  • Ils font face très tôt et quotidiennement à la souffrance de leurs proches, aux inquiétudes notamment de leurs parents
  • Ils ont souvent des difficultés à trouver leur place dans la famille, en tant que frère et enfant ; ils peuvent avoir des responsabilités à assumer de manière précoce ; et ils sont souvent confrontés à une moins grande disponibilité des parents, qui doivent gérer au quotidien les problématiques liées à leur enfant porteur de handicap. Ils peuvent se sentir lésés, ou délaissés, et souffrir des différences entre eux et leur frère ou sœur (notamment en termes de droits, d’interdits,…).
  • Ils doivent assumer en société, vis-à-vis des amis, en particulier, des questions, des regards, des remarques qui peuvent les faire souffrir
  • Ils ont à faire face à des ressentis douloureux de culpabilité et de honte, qu’ils peuvent avoir du mal à partager à leurs proches.

Les objectifs des groupes « fratrie »

  • Favoriser les échanges entre enfants, par rapport leur frère ou sœur, le partage de vécu
  • Favoriser l’élaboration et l’expression des ressentis
  • Enseigner des compétences (notamment en termes d’interaction : apprendre à jouer avec son frère ou sa sœur, apprendre à communiquer avec elle), sensibiliser au handicap, notamment à l’autisme, aux particularités de fonctionnement
  • Apprendre à expliquer le handicap de leur frère ou de leur sœur à leurs amis.

Actuellement, trois groupes « fratrie » sont mis en place, grâce à l’association TouPI, et en partenariat avec elle.